6 janvier 2013

Little fear

Little fear est la 1ère application conçue par la société française Byook. Il s'agit d'une nouvelle fantastique originale en 38 pages-écrans, teintée de Stephen King et Edgar Allan Poe, écrite par Miguel Vargas. Elle est gratuite, disponible sur iPad, iPhone et iPod et offre un avant-goût de leur production. Ne vous fiez pas au titre en anglais, car le texte est bien en français.
A l'heure actuelle, Byook a 3 applications "maison" à son actif : Little fearSherlock Holmes et Tara Duncan. Elles se veulent être une nouvelle expérience de lecture, enrichie de musiques, effets sonores et animations.



Test...


Pages d'accueil et menu


La page d'accueil nous met tout de suite dans l'ambiance (police d'écriture, illustration animée qui montre l'ombre d'une main aux doigts crochus sur une porte entrebaîllée, ambiance sonore).


Suit la page de menu. Sur la partie centrale, on accède à la lecture et aux options (réglages sons et luminosité).


Dans la barre de menu du bas, 4 boutons : Accueil, Partager, Les byooks (la boutique), Crédits.


Le bouton "Partager" permet de parler de l'appli sur Facebook ou Twitter, commenter l'application sur iTunes, et faire essayer à un ami (envoi par email ou sms). 



1ère page
Avant de commencer l'histoire, on nous invite à se connecter à Facebook pour pouvoir personnaliser le texte. Il s'agit en fait de faire apparaître quelques pages supplémentaires en fin de texte, en vous impliquant directement dans l'histoire. Cette étape n'est pas obligatoire.
Il suffit de tourner la page pour débuter la lecture.




Fonctionnalités de lecture

Pour y accéder pendant la lecture, il suffit d'un tap central.
- Pas de réglage de la taille du texte. Normal, si on veut une symbiose entre le texte et les enrichissements visuels et sonores.
- Réglages du son et de la luminosité.
- Barre de navigation dans le texte avec le numéro de la page indiqué.
- Fonction marque-page, que je trouve bien faite. Juste à cliquer sur le "+" pour en ajouter un. Si vous cliquez sur "Marque-page", la liste des pages marquées apparaît. Pour en supprimer un, cliquez sur le "-".

La mise en forme

A chaque page est associé du son et de l'animation. Ils peuvent être des éléments purement décoratifs, ou vraiment liés au contenu du texte : des bruits de porte, une respiration essoufflée, des traces de pas,... Les enrichissements se placent parfois avant l'apparition du texte de la page, pendant ou après. 
On trouve quelques effets d'apparition et disparition de portions de texte (ce qui me fait penser à Kadath, le guide numérique de la Cité inconnue). Quant à l'arrière-plan, il change d'illustration, de texture, de couleur au fil du texte. 


Fin alternative
(attention, ça va vous cassez l'effet de surprise...)
Elle s'active quand vous vous connectez à votre compte Facebook, à partir de la 1ère page du texte.
On constate ainsi l'ajout de pages supplémentaires. Arrivé à la (normalement) dernière page, le texte continue. Les lettres s'affichent les unes après les autres, comme tapées à la machine. Et là on comprend la "personnalisation" : une page s'affiche, vous êtes le narrateur, votre nom et votre âge apparaissent... Un moyen de vous mêler à l'histoire, plus anecdotique qu'autre chose.


Quelques copies d'écran


Public : adolescents.

Où la trouver : espace ados. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire